Le nombre de frontaliers devrait doubler d'ici 2030 à 2035.

Le nombre de frontaliers devrait doubler d'ici 2030 à 2035.

C'est le résultat d'une étude prospective commandée par le Crédit Agricole et le Groupement Transfrontalier européen.

Passé de 50 000 à 100 000 depuis 2000, les frontaliers pourraient atteindre les 200 000 d'ici 10 ans. Une évolution importante pour la région puisque Genève totalise 57% du total des frontaliers devant le canton de Vaud à 17%. L'étude met en avant un besoin de renouvellement des générations et de la main d'œuvre. Gabriela Taricone est responsable du service emploi au Groupement Transfrontalier européen. Elle répond au micro de Nicolas Marin.