Toujours pas de compromis dans le conflit social de Méribel Alpina

Toujours pas de compromis dans le conflit social de Méribel Alpina
Crédit : FO - Pierre Didio

Après deux jours de grève pour réclamer une hausse des salaires, les salariés de la société d’exploitation des remontées mécaniques se disent aujourd’hui (jeudi) « remontés plus que jamais ».

Le syndicat Force Ouvrière qui les représente explique que « la direction leur a proposé un acompte de 200 euros sur la prime de participation de 2023 », refusant catégoriquement d’échanger sur la nouvelle proposition syndicale. Selon FO, « le directeur financier provocateur est allé jusqu’à déchirer la feuille de papier qui contenait les revendications ». Face à ça, les 70 grévistes ont décidé de reconduire le mouvement pour demain matin (vendredi).